top of page
LE REFUS DE SOINS ET LE REPORT DE SOINS
LE REFUS DE SOINS ET LE REPORT DE SOINS

ven. 11 oct.

|

En distanciel - possible en intra

LE REFUS DE SOINS ET LE REPORT DE SOINS

Quels sens donnés à ces situations pour être et agir dans la bientraitance ?

Heure et lieu

11 oct. 2024, 09:00 – 17:00

En distanciel - possible en intra

À propos de la formation

PRESENTATION

L’art de soigner s’appuie sur des relations humaines d’une très grande qualité et une haute conception de la dimension éthique centrée sur la valorisation de l’autonomie. Une attitude est toujours porteuse de sens. Si la législation admet un droit au refus de soins, il faut savoir l’entendre et adopter une approche bienveillante qui s’appuie sur une réflexion éthique. Les refus de soins et de traitement sont des situations complexes et ambigües. Ce problème est cependant plus fréquent auprès des patients dont l’autonomie est amoindrie et auprès des patients ayant des pathologies psychiatriques ou encore pour des patients en fin de vie. Le refus de soins exprimé par un patient, sans être total ni définitif, invite le soignant à repenser sa relation au soin. L’enjeu est de

rester dans une relation « thérapeutique » et de prendre conscience qu’on est entre sujets.

Le refus d’une personne doit toujours et d’abord être considéré comme un acte de liberté individuelle, la personne est sujet et non objet de soins.

PUBLIC CONCERNE : Cadre de Santé, Infirmier(e), Aide-Soignant(e), ASH, Auxiliaire de vie

PRE REQUIS: Matériel informatique et connexion internet

DUREE: 7 heures en distanciel

TARIF: 300 euros HT/personne

FORMATEUR: Dominique LE PESTIPON, Cadre de santé, formateur

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

- Comprendre les mécanismes relationnels en jeu dans la relation de soin.

- Savoir différencier les « refus de soin », des « reports de soin », des « renoncements au soin » et des « incompréhensions du soin ».

- Actualiser ses connaissances juridiques sur le « refus de soin ».

- Comprendre les raisons d’un refus de soin.

- Connaître les recommandations des bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé.

- Développer des réponses adaptées aux différentes situations de non-consentement de la vie quotidienne (lever, soins  d’hygiène, habillage/déshabillage, repas, animation, prise de médicaments, pansements, etc….)

- Savoir accompagner les « aidants » dans ces situations.

THEMES ABORDES

- LES BASES PHILOSOPHIQUES DU « CONSENTEMENT » et DU « REFUS » APPLIQUEES AUX SOINS.

- LES FONDEMENTS DU DROIT AU REGARD DU « REFUS DE SOINS ».

o Niveau international (04/04/1997)

o Niveau européen (07/12/2000)

o Niveau national (02/01 et 04/03/2002 et suivants)

- LES MECANISMES RELATIONNELS EN JEU DANS LA RELATION DE SOIN.

o Les acteurs, quelle symétrie relationnelle et décisionnelle possible ?

o Les fondements de l’alliance thérapeutique (le Prendre soin en partage, le comportement comme langage (agressivité,

violence, défensivité, le patient et la famille comme des « Partenaires », les concepts de « Transition » et de « Vulnérabilité », les enjeux du soin au regard de la dynamique familiale, la « juste proximité », les moyens de défense psychologiques, les étapes du travail de deuil, les liens d’attachement et de détachement, les stratégies d’adaptation.

- LA DEMARCHE ETHIQUE

o L’éthique par principes.

o L’éthique en gériatrie.

o L’éthique et les troubles neuro-dégénératifs.

- LES REPONSES SOIGNANTES

o Réponse individuelle (la posture personnelle du refus de soin,  ses propres représentations et les émotions ressenties, gestion de ses émotions, maîtriser le sens du soin.)

o Réponses collectives et professionnelles :  Le travail d’équipe et les stratégies soignantes, la conception de soin et les protocoles à mettre en place, recommandations des « bonnes pratiques » de la Haute Autorité de Santé, recommandations du Comité Consultatif National d’Ethique.

o L’importance du droit à l’information.

o La traçabilité.

o La formation continue et le Développement Professionnel Continue.

o La veille de la prévention des risques de maltraitance.

o Instaurer la démarche de bientraitance.

- LES RELATIONS AVEC LA FAMILLE

o Les besoins et les attentes des familles dans la prise en soin d’un des leurs.

o Les liens à établir avec eux selon les différentes situations.

o L’accompagnement bienveillant : quelle pratique ?

- LA RESPONSABILITE DES SOIGNANTS FACE A CETTE PROBLEMATIQUE

o de l’abstention au soin jusqu’à l’acharnement déraisonnable (responsabilité civile, pénale, administrative et ordinale).

MOYENS PEDAGOGIQUES

- Recherche des besoins institutionnels et de chacun des participants.

o Pédagogie interactive et participative.

o La formation sera induite par la pensée réflexive et l’analyse des pratiques professionnelles

- Actualisation des connaissances sur les thèmes abordés.

o Méthode interactive : Echanges au sein du groupe avec synthèse si nécessaire, questions/réponses

- Analyse de cas concrets apportés par les participants ou le formateur si besoin. Travail en grand groupe ou en sous-groupes.

EVALUATIONS

- En début de formation ou avant la formation par un quiz de connaissances

- En fin de formation par le quiz de connaissances identique à celui du début de formation.

- Analyse constructive et mesure des écarts par rapport aux pratiques au sein de l’établissement.

- Evaluation de satisfaction sur les thèmes abordés par oral entre les participants et le formateur.

- Evaluation de satisfaction de la prestation pédagogique par écrit.

DELAIS D'ACCES

Les inscriptions sont closes sur le site internet 10 jours avant la formation.

N'hésitez pas à nous faire connaître vos besoins spécifiques en contactant notre référent handicap:

Christine DECLERCQ - c.declercq@niceoevent.com

Inscription

  • Confirmation

    Fin de la vente: 01 oct., 14:00
    • 300,00 €
      Taxe : +60,00 € TVA

    Total

    0,00 €

    Partager cet événement

    bottom of page